CHANGEMENT D’HEURE, QUELLES CONSEQUENCES POUR LE SOMMEIL

Deux fois par an nous affrontons l’exercice de changement d’heure. Chaque fois nous nous demandons :

  • Est-ce utile ?
  • Est-ce la dernière fois ?

Un peu d’histoire :

Je me souviens de l’année 1976 ou ce système de changement d’heure a été instauré. C’était pour faire des économies d’énergie suite au choc pétrolier. Cette mesure devait être provisoire !

Ce que j’ignorais, c’est que notre histoire avec l’heure est très ancienne et a fluctué en fonction des évènements politiques.

Si vous voulez en savoir davantage, cliquez sur ce lien. Histoire de l’heure en France

Nous râlons depuis 1976, pourquoi ?

La première raison est que cette mesure devait être provisoire !

Ensuite, le français est râleur et n’aime pas changer ses habitudes. C’est ce que l’on appelle un mythe. Une croyance, une idée reçue qui se transmet et se perpétue.

Mais il y a surtout tout ce que l’on peut constater et qui est factuel :

  • Décalage de notre horloge biologique qu’il faut resynchroniser
  • Sensations de faim en décalage avec les nouveaux horaires
  • Fatigue
  • Difficultés d’endormissement
  • Difficultés de réveil
dbsophro-sommeil-changement-heure

Qui est le plus impacté par ces changements d’heure ?

Les jeunes enfants à qui il est difficile d’expliquer demain tu te lèves plus tard ou tu te lèves plus tôt

Les adultes en fonction de leur chronotype auront plus de difficultés à s’adapter à l’automne ou au printemps.

Je vous invite à faire le test pour connaître votre chronotype, cela vous permettra de comprendre pourquoi vous vivez mieux le changement d’heure de printemps ou plutôt celui de l’automne.

Nos amis les animaux aussi sont perturbés, que ce soit les animaux de compagnie ou les animaux de la ferme.

Peu importe l’heure que l’on décide qu’il soit quand une vache ou une chèvre, par exemple, doivent être traies, il faut le faire. La nature fonctionne au rythme de la nature et au cycle de la lune et du soleil.

Nous sommes nous aussi naturellement calés sur les cycles de la lune et du soleil. Ce que l’on constate ce sont les répercussions sur la santé et en particulier sur le sommeil.

D’une façon générale notre organisme supportera mieux le changement d’heure effectué l’automne car cela nous rapproche de l’heure du soleil;

« Pourquoi se préoccuper en priorité de son sommeil ? »

Le sommeil est la base d’une bonne santé. S’il y a une priorité à donner pour prendre soin de soi, c’est bien le sommeil.

émotions joie sophrologue paris 15 db sophrologie
Grâce au sommeil vous serez :
  • En forme le matin au réveil
  • De bonne humeur
  • Motivés
  • Créatifs
  • Capables d’apprendre,
  • Capables de mémoriser
  • Capables de vous concentrer
  • En énergie pour faire vos activités…

A chaque changement d’heure, nombreuses sont les personnes à ressentir de la fatigue. C’est ce qui ressort dans les sondages. La cause réelle est le fait que le sommeil est perturbé, et qu’il faut plusieurs semaines pour « récupérer ».

luminotherapie-maux-de-tete cephalee-beatrice-debordeau

Comment éviter ces désagréments ?

Le principe est d’anticiper ce changement d’heure.

Changement d’heure de printemps :

Quand il est 2 heures du matin, il est déjà 3 heures. Perte d’une heure de sommeil.

Il est difficile de se coucher 1 heure plus tôt pour pouvoir se lever 1 heure plus tôt.

Je vous conseille de ne pas modifier votre heure de coucher dans un premier temps, mais d’avancer votre réveil de 10 mn tous les jours à compter du mardi.

Exemple : si habituellement vous vous levez à 7 h.

  • Mardi          lever 6H50
  • Mercredi    lever 6H40
  • Jeudi           lever 6H30
  • Vendredi    lever 6H20
  • Samedi       lever 6H10
  • Dimanche  lever 6H00 (en réalité il sera 7H00

En anticipant de cette façon, cela vous permettra dès le lundi d’avoir resynchronisé votre horloge interne et ne pas ressentir la fatigue ou la faim quand il ne le faut pas.

Changement d’heure d’automne :

C’est l’inverse, quand il est 3 heures du matin, il ne sera que 2 heures. Là vous gagnez une heure de sommeil. Le problème est pour l’heure du coucher. Si vous vous couchez habituellement vers 22H30, il ne sera que 21H30 et les sensations de sommeil ne seront pas encore là.

Si vous vous couchez à cette heure-là vous risquez de ne pas trouver le sommeil, de vous tourner et retourner dans votre lit au risque de vous énerver.

Là encore l’idée est d’anticiper en jouant sur l’heure de coucher que vous avancerez de 10 mn tous les jours dans la semaine précédant le changement d’heure.

Exemple : si habituellement vous vous couchez à 22H30.

  • Mardi           coucher 22H20
  • Mercredi     coucher 22H10
  • Jeudi            coucher 22H00
  • Vendredi     coucher 21H50
  • Samedi        coucher 21H40
  • Dimanche   coucher 21H30

Si cela vous semble difficile, vous pouvez faire l’exercice sur deux semaines.

Je vous recommande de programmer des alarmes dans votre téléphone pour ne pas oublier.

Comment gérer ses appréhensions face au changement d’heure

Le changement d’heure génère du stress, de la fatigue de l’anxiété chez certaines personnes. Ce stress est d’autant plus important quand nous avons des enfants en bas âge car même si nous avons anticipé le changement d’heure en suivant mon conseil expliqué plus haut, il n’est pas toujours aisé de l’appliquer aux enfants selon leur âge.

Pour vous aider à passer cette période le plus sereinement possible, je vous propose différentes pistes :

  • Expérimenter la cohérence cardiaque, vous pourrez dans ce replay comprendre la cohérence cardiaque et savoir la pratiquer.
  • Pratiquer des séances de sophrologie
  • Tester la méditation
  • Utiliser des huiles essentielles : diffuser de l’huile essentielle de lavande vraie (sauf en présence d’enfants et d’animaux). Dans ce cas vous pouvez utiliser l’olfactothérapie (ouvrir le flacon, et procéder à 3 grandes inspirations). Ou déposer 2 gouttes sur un mouchoir à déposer à votre tête de lit.

Si cela ne suffit pas je vous invite à prendre rendez-vous pour un diagnostic sommeil gratuit.

Je prends contact pour un diagnostic sommeil gratuit
séance-sophrologie-video-beatrice-debordeau-facebook