Béatrice DEBORDEAU
Sophrologie à Le Touquet-Paris-Plage
167 BD DU DOCTEUR JULES POUGET, 62520 Le Touquet-Paris-Plage
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 19h
 
06 33 68 55 77

Connaissez-vous Hudson ? Quel rapport avec le sommeil ?


Connaissez-vous Hudson ?

Notre sommeil est lié à notre état émotionnel. Frederick Hudson coach et sociologue de formation a mis en lumière le changement et l’évolution de l’individu à travers « une roue », un cycle en 4 phases.

Phase 1 :

Phase de lancement, je commence un nouveau job, une nouvelle relation amoureuse et tout va bien, pas d’orage à l’horizon. Cette période fait penser à l’été quand le soleil est au plus haut nous inonde de sa lumière, de sa chaleur. Je me sens en joie enthousiaste Je suis en énergie haute et positive. La plupart du temps, vous êtes serein et votre sommeil est plutôt au beau fixe.

Phase 2 :

Phase entre déclin et marasme. La passion passée, je suis en période de doutes. Je me rends compte que finalement j’ai des frustrations ou des choses que je n’aime pas. Je n’arrive pas forcément à l’identifier clairement ou à le formuler. La flamme de la passion commence à baisser. Un peu comme à l’automne ou le soleil est plus bas, la lumière décline, sentiment que tout nous échappe comme les feuilles qui tombent des arbres. Mon énergie est encore haute mais plutôt négative. Quel impact sur le sommeil ? Nuits agitées, écourtées, réveils difficiles, le baromètre passe à variable.

Phase 3 :

Phase entre marasme et cocooning. Là je suis au plus bas, j’ai pris des décisions « mettre fin à ce qui ne me convient plus ». Je suis dans l’introspection, je m’interroge, je fais le point sur ce que je ne veux plus avant d’envisager ce que je veux vraiment à la place. C’est une période très importante que l’on n’aime pas tellement, souvent on ne s’aime pas, on n’aime pas être « comme ça », déprimée sans énergie. Alors que c’est une étape importante à ne pas négliger à accepter. Période où l’on prend soin de soi, ou l’on prend conscience que la personne la plus importante pour soi c’est soi. C’est l’hiver, il fait froid, je me replie sur moi, je prends soin de moi car mon énergie est basse et plutôt négative. Le sommeil devient difficile, beaucoup de cogitations. C’est une période où il est tentant d’avoir recours à la panoplie médicamenteuse pour surmonter la tempête.

Phase 4 :

Il est temps de sortir la tête de l’eau. Et si j’expérimentais ? C’est la phase du renouveau. Je me sens en paix sereine. Mon énergie est encore basse mais positive. C’est le printemps, ça bourgeonne, ça fleurit tout comme les idées et les envies que j’ai en tête. À nouveau les nuits deviennent plus sereines et apaisées. Vous vous réveillez reposés et plein d’énergie.

C’est une version simplifiée,  juste pour vous donner une idée générale, vous sensibiliser. Cela est valable dans tous les domaines de vie : travail, couple, argent, santé, famille, amis… Vous pouvez d’ailleurs vous amuser à identifier où vous en êtes ? Et si vous souhaitez aller plus loin prenez rendez vous pour une séance gratuite de 30 mn.

Et lire ici la page consacrée aux troubles du sommeil.

Quel est le lien avec le confinement et le sommeil ?

Depuis le premier confinement, je regarde autour de moi, j’observe, je lis, j’écoute…. C’est vrai que c’est une période un peu particulière que nous vivons, plutôt déstabilisante. Chacun réagit et agit à sa façon face à cette situation.

Ma réflexion est qu’avec ce virus nous sommes en plein marasme et ce dans différents domaines de notre vie. En fait depuis le début nous sommes passés par l’état de surprise, notre petit confort, notre sécurité : argent, travail, santé, liberté est d’un seul coup remis en cause. C’est le déclin, puis arrive le marasme, on est confiné, c’est le choc.

Certains le prennent bien d’autres sont en révolte, en colère. Il faut dire que l’on entend tout et son contraire de quoi nous déstabiliser. Qui croire ? que faire ? Difficile d’y voir clair.

Je ne suis ni scientifique, ni chercheuse, j’essaye juste d’avoir du bon sens (qui peut être du mauvais sens pour certains).

Vous pouvez lire sur le réseau morphée, un compte rendu d’une enquête faite sur le sommeil avant et pendant le confinement : lire ici

Comment gérer son sommeil en se référant à la roue de « Hudson »

Une fois la colère passée, il est temps de se poser. Et si vous en profitiez pour passer à la phase cocooning ? Car oui on est bien dans cette phase-là ! Rien ne va plus, rien n’est comme avant.

Et si j’en profitais pour identifier ce que je ne veux pas, plus ? Qu’est-ce que je pourrai avoir à la place ?

Et si je profitais de ce cocooning pour prendre soin de moi ? Pas besoin d’aller en institut ou thalasso, non juste un rendez-vous avec soi, d’introspection.

Et si vous en profitiez pour par exemple : Dormir davantage et mieux, revoir vos horaires de coucher lever, mieux manger, prendre le temps de cuisiner plutôt que d’acheter des plats transformés, lire, regarder un film, faire du bricolage, des travaux manuels, sortir vous promener.

 

C’est le moment de vous faire du bien, quelque chose que vous aimez qui ne soit pas une contrainte. Cela va vous permettre de vous reconnecter, à vous à votre essentiel.

Après la pluie, le beau temps !

Le printemps, c’est-à-dire selon Hudson le renouveau, revient. Vous avez de nouvelles idées. Vous identifiez ce dont vous avez vraiment envie et pris la décision de faire quelques changements.

En cette période de renouveau il est probable que les premiers essais ne soient pas concluants que ce soit pour la recherche d’emploi, une reconversion professionnelle ou bien dans la vie privée.

C’est tout à fait normal, même si la déception est là, accueillez là et analysez pourquoi ça ne convient pas. Puis recommencez.

Comment est votre sommeil en période de marasme et cocooning ?

Comment dormez-vous ?

  • Bon, quoiqu’il arrive : Super !
  • Plutôt perturbé et en ce moment c’est pire ! : Je vous invite à mieux comprendre en lisant ce qui suit.

Nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil. Il y a les bons et les moins dormeurs. Même si je considère qu’il est faux de vouloir nous mettre dans des cases et de nous cataloguer. Mais j’y reviendrai dans un autre article.

  • Les bons dormeurs 
    1. Il y a celui qui quoiqu’il arrive « dort » et celui qui dort bien la plupart du temps mais dont les soucis peuvent perturber ses nuits de façon passagère.
    2. Comment fait-il ? Il a cette capacité de mettre sur « of » son cerveau, malheureusement c’est une option qui n’est pas disponible pour tout le monde.
  • Les mauvais dormeurs
    Celui qui cogite, qui a l’impression que son cerveau ne s’arrête jamais. Dans ce cas il n’est pas rare que quelle que soit la phase dans laquelle vous vous trouvez, vous n’arrivez pas dormir sereinement. Vous avez une sensation de ne pas avoir dormi et de ne pas vous sentir reposé.

Votre sommeil est aussi bien perturbé par des ondes positives que négatives.

Les nuits d’un cerveau en ébullition selon le cycle Hudson :

  • Vous êtes dans l’excitation d’un nouveau projet, et votre cerveau est en ébullition, et vous cogitez toute la nuit, vous élaborez des plans pour votre projet.
  • Votre vie se déroule bien « ça ronronne » gentiment, et là vous ne pouvez pas vous empêcher d’être dans l’anticipation « et si ? » en échafaudant des plans, au cas où ! et là encore cela vous empêche de dormir. Ne serait-ce le début du marasme ?
  • Puis la cata ! une perte d’emploi, une séparation, un déménagement. En plein marasme, vos problèmes vous poursuivent la nuit, vous ressassez. Vous entrez dans la phase cocooning, qu’on a souvent tendance à négliger et pourtant c’est une phase de prise de recul, le bon moment pour justement essayer de retrouver le sommeil.
  • Puis ça y est vous sortez la tête de l’eau, vous avez récupéré en énergie, le printemps arrive avec son renouveau et vous êtes en pleine ébullition, avec une énergie qui redémarre mais, les cogitations sont de retour la nuit.

Vous vous reconnaissez dans ce schéma ?

Vous aimeriez pouvoir être apaisé et vous réveiller en forme ?

Cela est possible si vous êtes prêt à mettre quelques changements en place. Changements qui dépendront de l’origine du problème et depuis combien de temps votre sommeil est perturbé.

Prenez le temps de vous interroger, d’observer s’il y a des éléments particuliers déclencheurs des insomnies ou au contraire propice à un meilleur sommeil. C’est le moment de prendre soin de vous.

 

Vous ne savez pas comment faire ? Prenez un rendez-vous pour une séance découverte.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Catégories

Derniers articles

Guide vous endormir paisiblement en 5 étapes

27 Déc 2023

Envie de tester une méthode naturelle pour en finir avec les insomnies ?
Vous trouverez dans ce guide 5 astuces pour lâcher prise, vous détendre, vous apaise...

Dirigeant, manager aussi votre sommeil

28 Juil 2021

En tant que dirigeant apprenez aussi à manager votre sommeil

Que vous soyez dirigeant, manager, chef d’entreprise ou entrepreneur, vos responsabilités vous...

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Coaching-personnel.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.